vendredi, octobre 29, 2010

Jour 17


J’ai repris les soirées, les excès et la vie de débauche. La voilà la Miimii que je déteste, elle re-pointe encore le bout de son nez, elle n’est pas morte encore ? Pourtant j’attends qu’elle meure depuis des lustres. Ma psy me dit « L’amour la tuera », Balivernes ! On n’en vient pas à bout de cette sale vermine !!


Regardez mes semblables, ils inondent les couloirs des tribunaux, et les bureaux d’avocat de plus en plus véreux ! Et sans scrupules : divorces, diffamations, et j’en passe...

Ce matin, je suis allée au bureau direct après une soirée, juste le temps de passer me changer et me rafraîchir, y avait rien à faire, j’avais le teint gris, je sentais la décadence. Je me serais foutu des baffes, je n’ai pas de souvenirs de ce qui s’est la veille, ma mémoire et ma conscience sont en plein combat, c’est le choc des Titans. L’une veut se rappeler et l’autre essaie de la convaincre qu’il est préférable d’éviter. Je suis au bureau à 11h, mal fagotée et fatiguée, mais je m’applique, je fais de mon mieux pour m’extraire de ma réalité dépravée. Je m’en veux, c’est ce que je remarque en croisant mes collègues en train de se marrer en déjeunant, je n’ai pas du tout le cœur à me joindre à eux, ni à rigoler. Eux aussi ne préfèrent pas, la SNOB, c’est comme ça qu’ils m’appellent, et j’ai eu droit à la tigresse, catwoman, ... sûrement en référence à mes yeux légèrement bridés... Ils me craignent, me fuient, me critiquent, et en secret m’admirent et me désirent... comme toute la société, en somme et encore une fois, qui m’aime ; qui m’aime d’amour ?

Mon père essaie d’exprimer une espèce de gratitude à travers son regard, pour le fait que je ne lui en veux pas, que je le couvre d’affection et d’attention... Il pensait que je me vengerais comme ma mère, où que je l’abandonnerais comme ma sœurette, complètement insouciante, et mon jeune frère manipulé par ma mère. Mon grand frère et moi, nous lui employons une infirmière à temps plein et un rééducateur, et nous essayons de passer un peu de temps avec lui.

J’écris de l’aéroport, en ce vendredi, ..., mon fief, ma cachette, mon refuge. Je prends l’avion tétanisée parce que j’en ai peur, je me dis qu’avec un peu de chance cette fois ci il s’écrasera... et que j’en finirais. Sinon, au pire, je serais à Paris ce soir, je ferais un « Paris by night », je mangerais de la salade de magret de canard, finirais dans un bar et finalement inconsciente, assise sur un trottoir.

J’ai froid... je n’arrête pas de penser à ce coup de fil anonyme que j’ai eu hier dans ma soirée, et qui reste le point de déclenchement de toutes les conneries de la veille. Une femme m’a appelée,

Bonsoir, tu es bien la fille de untel ? C’est toi qui travaille chez untel ? J’ai trouvé ta carte de visite chez mon frère (client à qui j’ai rendu visite, cette semaine) Je voulais avoir des nouvelles de ton père, je suis une amie... bien plus que ça même. J’ai pris l’initiative de t’appeler et je m’en excuse, mais un lourd secret me hante, je partage des choses avec ton père depuis des années, et il faut que j’en parle aujourd’hui. Peut-on se voir ? Je pense qu’il est préférable que je vous en parle avant de contacter votre mère»

Je lui ai dis que je ne pouvais rien faire pour elle, que je n’étais pas prête à entendre quoique ce soit, que ce que mon père fait de sa vie ne regarde que lui, Que ma mère avait trop à faire avec mon père et qu’elle n’avait pas le temps pour ça. Qu’il valait mieux qu’elle ne l’appelle pas. Et j’ai finis par lui dire, que ce n’était pas correct de profiter du l’état de mon père pour vouloir faire des révélations, et j’ai raccroché.

Les secrets et leur poids en silence m’ont pesé durant toute ma vie. Je suis sourde, je n’entends plus les secrets, laissez moi tranquille.

C’est l’heure, je dois embarquer.

3 Avis sur ma vie:

Anonyme a dit…

I didnt read it yet but im so happy to see the day 17 written in your page....

30 octobre 2010 à 10:17
Anonyme a dit…

Enjoy Paris my dear. Waiting for the day 18

30 octobre 2010 à 10:21
Mimi a dit…

@Anonyme: thanx, it's a pleasure for me :) The day 18 is coming, and the 19.... I need somebody to listen to me, to advise me, to help me... :)

5 novembre 2010 à 09:34