mercredi, septembre 01, 2010

Suffering in my own life

Soundtrack: Kidsos (Sebastian Ingrosso) @ myPosterous

J’en veux qu’à ma pomme ! Je veux tout pour moi ! moi, moi, moi...
Aperçu hebdomadaire...

Lyès (#best boyfriend) passe tous les soirs en coup de vent, me parler de filles : c’est unetelle qui est trop belle mais trop conne, l’autre a couché le premier soir, l’autre a des orteils trop moches... Il ne peut pas sortir avec une fille aux orteils moches... Pour ne pas faire long, il vient me dire à quel point il a du succès... et à quel point il n’a que l’embarras du choix, mais à quel point n’y a rien à tirer : j’appuie sur le jeu de mots :)

What is love ? ... Je vois ces bonnes filles (le mot « bonne » est très péjoratif, ou satyrique dans ma phrase, et je le pense vraiment...) Je reprends : Je vois ces bonnes filles dans mon entourage... les mariées ou fiancées. Mon Dieu, ont-elle point renoncé à leur vie personnelle ? Sans l’Homme ?
D . me manque... mais quand je suis avec lui, c’est cette vie personnelle qui me manque !! On ne peut pas combiner les deux ? L’Homme et soi ?... Lyès ne pense qu’à lui, en me parlant de ses filles qui peuvent être bourrées de qualités stockées comme des champignons sous ses moches orteils.

Je pars à Formentera pour le week end... je l’ai décidé à l’instant avec ma bande d’amis « Pop Suicidaires » qui se fatiguent jusqu’à voir la vie en style Andy Warhol. Un peu d’espagnol... j’entends bien sûr la langue espagnole plus sensuelle que jamais(#jeu de mots) ne me fera aucun mal. Ces amis là me font plus de mal que de bien, mais c’est les seuls qui sont tellement comme moi, qu’ils banalisent cette horreur sociale que nous sommes. A 3000 dinars le week end, et je reviens lundi complètement Jet Lag pour une semaine de boulot où mes collègues parleront de solitaires (symbole à vie d’une union) au max à ce prix là.
Je suis dans la confusion totale, chercher l’homme ou fuir mon « soi »... ou peut être, aller vers l’homme pour se cacher de son « soi ».

Sms @Lyès : « Arrête de te taper des filles médiocres, arrête de vouloir te caser ou fais le... mais dans tous les cas de figures, arrête de remuer ma merde ! »

Smsfrom Lyès : Prépare ta valise, t’as l’air KO. Tu seras moins conne qd t’aura du sable dans la raie des fesses, Beach Party on Friday. Tonight @Blanko ?
Sms@Lyès: what else ? I’ll join...

Il ne me verra pas ce soir au blanko... et d’ailleurs quand je reçois son sms à 2h 20 « D.@Blanko ». Mes larmes ont coulé, me rendant compte que je n’avais pas bougé depuis son dernier sms.
Suivi de « ...not alone ».
Un short, des tongs et un bikini... En passant devant mon miroir, « Mon Dieu, cette tête... je peux plus la blairer »... En route, pour une séance de souffrance volontaire.

0 Avis sur ma vie: